ACTUALITES

10-02-11
Etude : du Prozac dans l'eau du robinet
University of Montreal
Une découverte des chercheurs canadiens qui concernerait tous les systèmes de traitement des eaux usées des grandes villes. Montréal étant le 3e plus grand système de traitement du monde. Les médicaments ont été retrouvés accumulés dans les tissus des poissons.
Les Montréalais nourrissent les poissons au Prozac
Environ un Montréalais sur quatre consomme une certaine forme d'antidépresseur et, selon une nouvelle recherche, ces médicaments sont transportés par les canalisations d'eau et ont un effet sur les poissons. Cette découverte revêt une importance à l'échelon international puisque le système de traitement des eaux usées de la municipalité ressemble à ceux des autres grandes villes et qu'il est par ailleurs reconnu comme le troisième plus grand système de traitement au monde. Dirigée par le Professeur Sébastien Sauvé du Département de Chimie de l'Université de Montréal et André Lajeunesse, doctorant, l'équipe de recherche a découvert que les médicaments s'accumulent dans les tissus des poissons et influencent leur activité cérébrale.
Chemical Management Plan – Health Canada, St. Lawrence Action Plan, Canadian Foundation for Innovation
Contact: William Raillant-Clark
w.raillant-clark@umontreal.ca
514-343-7593
University of Montreal