Bisphénol A : le Sénat pas favorable à l’interdiction totale

Soupçonné d’être un perturbateur endocrinien, le Bisphénol A, contenu notamment dans les biberons, revêtement de boîtes de conserve, PVC, bouilloires, ciments dentaires, mais pas dans les bouteilles plastiques (voir article : Téléchargement Zoom , reste autorisé en France. Et la Commission des Affaires Sociales du Sénat vient d’ailleurs de déclarer qu’elle n’était pas favorable à son interdiction totale. Elle estime que l’interdiction totale du Bisphénol A dans les plastiques alimentaires est “une réponse manifestement excessive à des préoccupations légitimes “. L’Afssa de son côté poursuit son travail d’expertise, selon elle les conséquences sur la santé humaine “ne sont pas clairement établies “. Les études de toxicité ,n’ayant jusqu’à ce jour pas objectivé de risque pour la santé aux doses auxquelles le consommateur est exposé. Le 24 mars prochain, la proposition de loi du Rassemblement Démocratique et Social Européen (RDSE) visant à interdire le Bisphénol A sera examinée en séance publique par le Sénat.

La bouilloire, un matériau en Bisphénol A, qui sert à chauffer l’eau chaque matin.